Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


  AccueilArchivesQui nous sommesContactEnvoyer vos articlesFRANÇAISENGLISHITALIANO



  Relations sino-africaines : Information, Réflexions, Etudes et Stratégies 
                       Rechercher :

ACTUALITE ECONOMIE POLITIQUE CULTURE FORUM SINO- AFRICAIN CHINE MULTIMEDIA BUSINESS IN CHINA BUSINESS IN AFRICA


Bienvenue sur afriquechine.net     -      Afrique - Chine      -       www.afriquechine.net     Le rendez-vous des relations Sino-Africaines sur internet: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies...       Tout sur la coopération entre la Chine et l'Afrique..
 
Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies
Afriquechine.net - les relations sino-africaines et la géopolitique chinoise sur le net: information, réflexions, études et stratégies - afriquechine.net

Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies
Tout sur les relations sino-africaines & la géopolitique chinoise

Information, Réflexions, Etudes et Stratégies 


 


 

afrique chine, relations sino-africaines et géopolitique chinoise

Les nouveaux arbitres de la Chinafrique

(Le monde, 22/05/2017)

Avec la multiplication des contrats entre la Chine et l’Afrique, les conflits augmentent. Plusieurs tribunaux se disputent ce juteux marché, décrypte notre chroniqueur.

Par Sébastien Le Belzic (chroniqueur Le Monde Afrique, Pékin)




Le quartier général d’Addax Petroleum, à Genève, en mai 2017.
 CRÉDITS : FABRICE COFFRINI/AFP

Les projets d’investissement chinois en Afrique ont doublé en 2016 alors que les investissements américains stagnaient et que les britanniques reculaient de moitié. La Chinafrique se porte bien et, pour que cela continue, Pékin a décidé de créer des tribunaux d’arbitrage sur mesure. Pour la première fois, les pays du Sud vont donc pouvoir régler leurs différends commerciaux « en famille » et à proximité des lieux d’exécution des contrats.

Cette année verra en effet l’ouverture de trois nouvelles cours d’arbitrage dans le cadre du China-Africa Joint Arbitration Center (Cajac). Créée en novembre 2015, cette nouvelle institution avait jusque-là deux bureaux, encore peu actifs, à Johannesburg et à Shanghaï.


L’ouverture de ces trois nouveaux centres à Nairobi, à Pékin et à Shenzhen doit permettre de simplifier la signature des contrats en proposant une cour d’arbitrage spécifique. C’est en tout cas une première qui permet aux entreprises chinoises et africaines de ne plus passer systématiquement par une médiation européenne lointaine, souvent lente et très chère.

Intervenir en cas de litige commercial

« Au Kenya, une cinquantaine d’entreprises chinoises travaille sur des projets d’infrastructures, explique Xin Xiuming, représentant de l’Association internationale des entreprises chinoises. Pour elles, il était urgent d’avoir accès à une cour d’arbitrage à Nairobi. »

Qu’est-ce que qu’un tribunal arbitral ? Il s’agit d’un organisme privé, indépendant, censé intervenir en cas de litige commercial entre deux parties : problèmes dans l’exécution des contrats, défaut de paiement ou violation des engagements contractuels… Les conflits sont nombreux et l’arbitrage peut prendre plusieurs années en coûtant des millions de dollars aux différentes parties.


L’affaire la plus célèbre concerne Addax Petroleum au Gabon. Cette filiale du pétrolier chinois Sinopec a dû verser 400 millions de dollars (355 millions d’euros) pour des obligations contractuelles fiscales. Elle avait sollicité l’arbitrage de la Chambre internationale de commerce de Paris dans ce bras de fer l’opposant au gouvernement gabonais.

D’autres affaires similaires existent au Tchad, au Ghana ou au Nigeria… Le Cajac doit permettre d’accélérer les procédures en créant des tribunaux indépendants mais représentant toutes les parties. Cinquante pays africains soutiennent le Cajac, qui servira également de plate-forme de conseils.

« Des centres d’arbitrage »

« La désignation d’un lieu d’arbitrage n’est jamais décidée à la légère », explique l’avocat français Grégory Louvel, du cabinet Leaf. Pour celui qui traite de nombreux contrats entre la Chine et l’Afrique, « cette question est liée aux luttes d’influence ». Les pays francophones d’Afrique de l’Ouest voulant souvent dépendre de Paris ou de Genève en cas d’arbitrage, tandis que les pays d’Afrique de l’Est, où domine la Common Law d’inspiration britannique, préfèrent Londres, Hongkong ou Singapour.

Il y a une dizaine d’années, la Chinafrique se limitait essentiellement à des contrats d’Etat à Etat où les conflits se réglaient au niveau ministériel. Actuellement, de plus en plus d’entreprises privées chinoises et de consortiums africains sont concernés et les contrats connaissent parfois – c’est la loi du genre – des contentieux qu’il faut bien régler.


« Dans la pratique, les grandes sociétés chinoises qui interviennent dans les constructions d’infrastructures ou l’exploitation des ressources naturelles en Afrique ont assez de poids économique sur le contrat pour imposer leur centre d’arbitrage, explique l’avocat français Franck Desevedavy, du cabinet Asiallians. La Chine essaie d’imposer des centres d’arbitrage à Shanghai, Pékin ou Shenzhen, ce qui n’est pas toujours apprécié par les gros contractants africains qui tiennent à la neutralité de la procédure arbitrale. »

Régler une partie des conflits

C’est la raison pour laquelle la création de tribunaux dédiés et indépendants en Afrique et en Chine doit permettre de régler une partie des conflits. L’avocat français basé à Pékin intervient lui-même comme arbitre auprès de plusieurs chambres de commerce international. « La sécurité juridique est un point important, donc j’insiste souvent pour que Paris soit le lieu de l’arbitrage dans les contrats Chine-Afrique qui concernent la partie francophone du continent. »

D’autres tribunaux tentent également de s’imposer sur ce créneau : la CACI à Abidjan et, plus récemment, à l’île Maurice. Cette dernière est le pays qui compte le plus de traités commerciaux bilatéraux en Afrique. L’île profite d’une fiscalité privilégiée essayant d’attirer les sièges régionaux d’entreprises chinoises en échange de taux d’imposition particulièrement conciliants. La banque de Chine a même déjà obtenu une licence pour opérer à Maurice.


« Le centre d’arbitrage de l’île Maurice est affilié à la chambre d’arbitrage international de Londres, mais il fonctionne de manière indépendante et travaille beaucoup pour promouvoir le règlement des contentieux entre la Chine et l’Afrique », note Franck Desevedavy.

Mais une bataille se joue également en Afrique pour savoir qui du droit continental d’inspiration française ou de la Common Law britannique prendra le dessus. « Choisir l’Afrique du Sud et le Kenya n’est donc pas innocent, et devrait surtout plaire aux cabinets anglo-saxons », conclut avec malice ces avocats français.



Sébastien Le Belzic est installé en Chine depuis 2007.
Il dirige le site Chinafrica. info, un magazine sur la « Chinafrique »
et les économies émergentes.

source : lemonde.fr

 


 

Eléments de législation



Bienvenue sur afriquechine.net - Le rendez-vous des relations Sino-Africaines sur internet: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies...Tout la Chine et l'Afrique...
 

CHINE, Dossiers du pays

Mais que veut Xi Jinping ?
Parmi toutes les méthodes qui pourraient permettre de mieux comprendre le fonctionnement du.....

Le PC chinois clôt son 18e congrès
Le Parti communiste chinois (PCC) a clos mercredi son congrès en élisant un comité central qui doit consacrer.....

En 2016 la chine deviendra 1ère puissance mondiale
Les Etats-Unis perdront leur place de première puissance mondiale, dépassés par la Chine en 2016 puis par l'Inde, selon un .....

En 2060, la Chine et l'Inde regrouperont la moitié de la production mondiale
Perte du leadership économique des Etats-Unis, dépassé par la Chine et l'Inde, et baisse de la part de la zone euro et du .....

Hu Jintao met en garde contre la corruption
À l'ouverture du 18e congrès du Parti communiste chinois, le président Hu Jintao a dénoncé la corruption qui, si elle n'était ....

Un congrès décisif pour la prochaine décennie
Jusqu'à présent, le comité permanent comptait neuf membres, surnommés les «9 empereurs». Mais nombre d'observateurs....

Comment sont choisis les dirigeants chinois

 







 




Afrique-Chine - Relations sino-africaines : Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


Rejoignez le réseau  « afriquechine.net »

Doing Business in Africa

Affaires & Investissements en Afrique


Business & investissement en Afrique

Affaires & Investissements en Afrique

Doing Business in Africa



Investir en Afrique



Envoyez nous vos articles et documents pour publication sur www.afriquechine.net

Doing Business in Africa

Affaires & Investissements en Afrique



Envoyez nous vos articles & Documents


Xi Jinping, futur leader chinois, devra gérer une Chine au bord de....
Comment sont choisis les dirigeants chinois
Le congrès du PC et les enjeux de la transition
«On va vers une politique plus brutale qu’avant»
Wen Jiabao réfute l’enquête du New York Times
En chine, les rivalités explosent en scandales

Doing Business in China


Rejoignez le réseau « afriquechine.net »

Doing Business in Africa


Envoyez nous vos articles et documents pour publication sur www.afriquechine.net

Doing Business in Africa

Affaires & Investissements en Afrique


Contacter afrique chine . net




À LIRE AUSSI : XVIIIe CONGRÈS DU PCC

Le XVIII e congrès du Parti communiste chinois
Le PC chinois clôt son 18e congrès
Le congrès du PC et les enjeux de la transition

Comment sont choisis les dirigeants chinois
Hu Jintao met en garde contre la corruption

En plein congrès du Parti, une pluie de bons chiffres économiques
En 2016 la chine deviendra 1ère puissance mondiale

Face aux Etats-Unis, la Chine ne cherche pas l'hégémonie

Un congrès décisif pour la prochaine décennie
Xi Jinping, futur leader chinois, devra gérer une Chine au bord de l’explosion

Xi Jinping, retour en grâce d’un «ennemi du peuple»

La Chine arrivera-t-elle à changer de modèle économique?

Avant son départ, Hu Jintao pointe les menaces de corruption en Chine

«On va vers une politique plus brutale qu’avant»

Etat de droit en Chine : la présidence Hu Jintao, une décennie pour rien ?

A Pékin, le pouvoir est pris d’une crise aiguë de parano

«Les Chinois sont demandeurs de réformes politiques»

La Chine change de têtes, pas de visage

En chine, les rivalités explosent en scandales
Wen Jiabao réfute l’enquête du New York Times

Révélations gênantes sur la fortune des proches du Premier ministre

Un accident de Ferrari déclenche un nouveau scandale au sommet

Pékin s'apprête à promouvoir le successeur de Bo Xilai

La gauche du PCC défend Bo Xilai menacé d'exclusion du parlement

Bo Xilai définitivement exclu du comité central du PC chinois

Bataille au cœur du pouvoir avant la désignation à l'automne : Bo Xilai exclu du comité central du PC chinois

Bo Xilai, la chute d'un prétendant au pouvoir



Le XVIII e congrès du Parti communiste chinois







 
 
Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies
Afriquechine.net - les relations sino-africaines et la géopolitique chinoise sur le net: information, réflexions, études et stratégies - Afriquechine.net


 Affaires & Investissements en Chine  « www.afriquechine.net »

afriquechine.net     -      Afrique - Chine      -       www.afriquechine.net     Le rendez-vous des relations Sino-Africaines sur internet: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies...       Tout sur la coopération entre la Chine et l'Afrique..




Accueil Pays



» Actualité » Afrique du Sud
» Érythrée » Malawi » Seychelles

» Politique » Algérie » Éthiopie » Mali » Sierra Leone

» Economie » Angola » Gabon » Maroc » Somalie

» Education » Bénin » Gambie » Mauritanie » Soudan

» Histoire » Botswana » Ghana » Mozambique » Soudan du Sud

» Culture » Burkina Faso » Guinée » Namibie » Swaziland

» Diplomatie » Burundi » Guinée Équatoriale » Niger » Tanzanie

» Forum sino-africain » Cameroun » Guinée-bissau » Nigéria » Tchad

» Géopolitique » Cap-Vert » Ile Maurice » Ouganda » Togo

» Chine - ONU » Comores » Kenya » Rép. Centrafricaine » Tunisie

» Chine - USA » Congo -Brazzaville
» Lesotho » RD Congo » Zambie

» Chine - Europe » Côte d'Ivoire » Libéria » Rwanda » Zimbabwe

» Chine - Russie » Djibouti » Libye » SaoTomé-et-principe

» Chine - Asie » Égypte » Madagascar » Sénégal » Chine

Qui nous sommes     |     Nous contacter     |     Conditions d'utilisation
Copyright © www.afriquechine.net Mouzemou Gelase Ulrich Tous droits réservés.