Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


  AccueilArchivesQui nous sommesContactEnvoyer vos articlesFRANÇAISENGLISHITALIANO



  Relations sino-africaines : Information, Réflexions, Etudes et Stratégies 
                       Rechercher :

ACTUALITE ECONOMIE POLITIQUE CULTURE FORUM SINO- AFRICAIN CHINE MULTIMEDIA BUSINESS IN CHINA BUSINESS IN AFRICA


Bienvenue sur afriquechine.net     -      Afrique - Chine      -       www.afriquechine.net     Le rendez-vous des relations Sino-Africaines sur internet: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies...       Tout sur la coopération entre la Chine et l'Afrique..
 
Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies
Afriquechine.net - les relations sino-africaines et la géopolitique chinoise sur le net: information, réflexions, études et stratégies - afriquechine.net
  Tout sur les relations sino-africaines & la géopolitique chinoise  
     

FORUM SUR LA COOPERATION SINO- AFRICAINE  


 

Déclaration du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine(2006)

 

(Xinhua, novembre 2006)
 


 

Nous, Chefs d'Etat, Chefs de Gouvernement et Chefs de Délégation de la République populaire de Chine et de 48 pays africains, nous sommes réunis à Beijing les 4 et 5 novembre 2006 pour le Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine.

Nous apprécions hautement ce Sommet tenu à l'occasion du 50e anniversaire de l'inauguration des relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et les pays africains.

En vue de promouvoir l'amitié, la paix, la coopération et le développement, nous avons passé en revue l'amitié, la solidarité et la coopération sincères entre la Chine et l'Afrique durant le demi-siècle écoulé et eu des discussions fructueuses sur les objectifs communs ainsi que les perspectives de développement de la coopération sino-africaine dans un nouveau contexte.

Conscients du fait que grâce aux efforts conjugués de part et d'autre, le Forum sur la Coopération sino-africaine, créé en 2000, constitue d'ores et déjà une plateforme importante pour le dialogue collectif en même temps qu'un mécanisme efficace pour la coopération pragmatique entre les deux parties, nous avons décidé d'accroître le rôle de ce Forum et avons réaffirmé à cet effet la validité des buts et des objectifs définis dans les documents adoptés par le Forum.

Nous considérons qu'aujourd'hui, le monde connaît des mutations aussi complexes que profondes, que l'interdépendance s'accentue de jour en jour dans la société humaine et que la recherche de la paix, l'intensification du développement et la promotion de la coopération sont devenues le courant de notre époque et les priorités de tous les pays.

Nous déclarons que le développement de nos relations amicales et de notre coopération sont en concordance avec les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ainsi qu'avec tous les principes internationaux qui favorisent le multilatéralisme et la démocratie dans les relations internationales. Nous élevons notre voix en faveur du multilatéralisme et de la démocratie dans les relations internationales. Nous soulignons que la diversité du monde doit être respectée et préservée, que tous les pays du monde, grands ou petits, riches ou pauvres, puissants ou faibles, doivent se témoigner mutuellement de l'estime, se traiter d'égal à égal et vivre dans la paix et l'amitié et que les différentes civilisations et les divers modes de développement doivent s'inspirer les uns des autres, progresser en interaction et coexister dans l'harmonie.

Face à un approfondissement toujours plus marqué de la globalisation économique, nous préconisons le renforcement de la coopération Sud-Sud et du dialogue Nord-Sud et appelons l'Organisation mondiale du Commerce à reprendre les négociations du cycle de Doha, pour promouvoir un développement équilibré, coordonné et durable de l'économie mondiale de façon à permettre à tous les pays d'en bénéficier et de réaliser le développement et la prospérité communs.

Nous appelons à une réforme de l'ONU et des autres institutions internationales multilatérales afin de les amener à mieux servir tous les membres de la communauté internationale. Cette réforme doit viser à accroître le rôle de l'ONU, à mettre pleinement en valeur les fonctions de l'Assemblée générale de celle-ci et à accorder une plus grande attention à la question du développement. Il faut donner la priorité à l'augmentation de la représentation et de la pleine participation des pays africains au sein du Conseil de Sécurité de l'ONU et dans d'autres institutions des Nations Unies.

Nous estimons que la poursuite ferme par la Chine, le plus grand pays en développement du monde, d'un développement pacifique et les efforts déployés par l'Afrique, le continent regroupant le plus grand nombre de pays en développement, pour sa stabilité, son développement et son renouveau, constituent en soi une contribution de poids à la paix et au développement dans le monde.

Les pays africains sont vivement encouragés par l'essor rapide de l'économie chinoise. Ils adressent leurs félicitations à la Chine et souhaitent qu'elle remporte de plus grands succès dans son édification nationale. Ils réaffirment leur attachement au principe de l'unicité de la Chine et apportent leur soutien à la réunification pacifique de celle-ci.

La Chine apprécie hautement les progrès enregistrés par l'Afrique dans le maintien de la paix régionale, la promotion de la coopération régionale et l'accélération du développement économique et social, salue le rôle actif joué à cet égard par les pays africains, l'Union Africaine et d'autres organisations régionales et sous-régionales, réaffirme son appui aux pays africains dans leurs efforts tendant à gagner en puissance par le resserrement de leurs rangs et à résoudre les problèmes africains de manière indépendante, soutient les organisations régionales et sous-régionales de l'Afrique dans leurs efforts pour promouvoir l'intégration économique et soutient les pays africains dans la mise en œuvre des programmes du NEPAD.

Nous appelons la communauté internationale à encourager et à soutenir les efforts engagés par l'Afrique pour la recherche de la paix et du développement et à apporter une plus grande assistance aux pays africains en matière de règlement pacifique des conflits et de reconstruction post-guerre. Nous exhortons surtout les pays développés à accroître leur aide publique au développement et à honorer leurs engagements sur l'ouverture du marché et l'annulation de dettes. Nous exhortons aussi les organisations internationales concernées à accorder une assistance financière et technique plus importante à l'Afrique afin de renforcer la capacité de celle-ci à réduire la pauvreté et les calamités ainsi qu'à prévenir et à traiter la désertification, et de l'aider à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement définis par les Nations Unies. La question du développement des pays les moins avancés, des pays pauvres très endettés, des petits pays insulaires et des pays sans littoral en Afrique doit retenir une plus grande attention.

La Chine et l'Afrique, liées par une solidarité et une coopération traditionnelles, partageant bonheur et malheur, se sont toujours traitées en toute sincérité. L'amitié sino-africaine, ayant résisté aux épreuves du temps et des aléas internationaux, s'est profondément enracinée dans les esprits et s'est avérée encore plus puissante.

Dans un nouveau contexte, la Chine et l'Afrique, unies par les mêmes objectifs en matière de développement et les intérêts convergents, ont devant elles de vastes perspectives de coopération. En ce nouveau siècle, la Chine et les pays africains auront à resserrer leur amitié traditionnelle et à élargir leur coopération mutuellement avantageuse pour réaliser leur développement partagé et leur prospérité commune.

Nous proclamons solennellement l'établissement entre la Chine et l'Afrique d'un partenariat stratégique de type nouveau, caractérisé par l'égalité et la confiance réciproque sur le plan politique, la coopération gagnant-gagnant sur le plan économique ainsi que les échanges bénéfiques sur le plan culturel et, à cet effet, nous sommes convenus de :

- Multiplier les visites de haut niveau, engager des dialogues stratégiques, accroître la confiance politique réciproque et promouvoir une amitié durable ;

- Approfondir la coopération mutuellement avantageuse, en étendre les champs d'action, encourager et intensifier les échanges commerciaux et les investissements croisés, explorer de nouveaux modes de coopération, donner la priorité à la coopération dans les domaines de l'agriculture, de l'infrastructure, de l'industrie, de la pêche, de l'informatique, de la santé publique et de la formation du personnel, en valorisant, dans l'intérêt des peuples chinois et africains, la complémentarité basée sur leurs atouts respectifs ;

- Intensifier les échanges de vues en matière de gouvernance et de développement pour tirer profit des points forts de chacun dans l'intérêt de tous, progresser ensemble et accroître les capacités d'autodéveloppement des uns et des autres ;

- Renforcer le dialogue entre les différentes cultures, promouvoir les échanges et l'interaction entre les peuples, en particulier entre les jeunes des deux côtés, et intensifier les échanges et la coopération dans les domaines culturel, scientifique, technologique, éducatif, sportif, environnemental, touristique et des affaires des femmes ;

- Renforcer la coopération internationale pour affronter ensemble les menaces sécuritaires mondiales et les défis de la sécurité non-traditionnelle, et défendre les intérêts communs des pays en développement dans l'esprit de la confiance réciproque, du bénéfice mutuel, de l'égalité et de la coordination ;

- Renforcer le Forum sur la Coopération sino-africaine, intensifier le dialogue collectif et accentuer la coordination et la coopération entre le Plan d'Action du Forum d'une part et le NEPAD et les programmes de développement socio-économique des pays africains d'autre part ; et

- Traiter de façon appropriée les problèmes et défis susceptibles de surgir dans la coopération, en engageant des consultations amicales et en tenant compte de l'amitié sino-africaine et des intérêts à long terme des deux côtés.

Nous estimons que la mise en place d'un partenariat stratégique de type nouveau, qui représente la volonté unanime de la Chine et de l'Afrique, résulte d'un choix fait par elles en toute indépendance et sert les intérêts communs des deux côtés, aidera à renforcer la solidarité, le soutien et l'assistance mutuels et l'unité des pays en développement et contribuera à une paix durable et à un développement harmonieux dans le monde.

Nous avons, dans l'esprit de cette Déclaration, élaboré et adopté le Plan d'Action de Beijing (2007-2009) du Forum sur la Coopération sino-africaine.

Nous apprécions les efforts et le travail remarquable des Ministres participant à la 3e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine, saluons les résultats du dialogue de haut niveau entre les dirigeants chinois et africains et les représentants du monde des affaires, et exprimons nos félicitations pour le plein succès de ce Sommet.
 
La 2e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-africaine a eu lieu les 15 et 16 décembre 2003, à Addis-Abéba, capitale d'Éthiopie. M. Wen Jiabao, Premier Ministre du Conseil des Affaires d'État de la République populaire de Chine, M. Meles Zenawi, Premier Ministre de l'Éthiopie, 12 autres dirigeants d'États africains (6 Présidents, 3 Vice-Présidents, 2 Premiers Ministres et 1 Président du Conseil de la Nation), M. Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l'Union africaine et l'envoyé spécial du Secrétaire Général de l'ONU ont participé à la cérémonie d'ouverture et prononcé des allocutions.

70 ministres chargés des affaires étrangères ou de la coopération économique internationale venant de Chine et de 44 pays africains ainsi que des représentants d'organisations internationales et d'organisations régionales africaines ont pris part à la conférence.

La 3e Réunion de hauts fonctionnaires s'est tenue le 13 décembre 2003 à Addis-Abéba pour préparer cette Conférence ministérielle.  
 

   
 
 

source : xinhua

 


 


 


 




Afrique-Chine - Relations sino-africaines : Information, Réflexions, Etudes et Stratégies


La Chine en Bref


Données générales

Politique

Economie

Education & science

Culture

Géographie

Ethnies

Réligions

Fêtes traditionnelles

Histoire

Dossiers du pays
Doing Business in Africa


Investir en Afrique
Doing Business in Africa


Envoyez nous vos articles et documents pour publication sur www.afriquechine.net

Affaires & Investissements en Afrique



Forum sur la Coopération   Sino - Africain



Le Forum en bref

Pays membres du Forum

1ère Conférence (Beijing2000)

2e Conférence(Addis-Abéba 2003)

Date de création du Forum et Mécanisme de suivi

Déclaration de Beijing (2000)

Plan d'action d'Addis-Abéba(2003)

Programme de coopération sino - africaine sur le développement économique et social (Beijing 2000)




Le Sommet de Beijing 2006
(Dossiers)

Chefs d'Etat et de gouvernement africains présents au Forum

Discours du président chinois à la cérémonie d’ouverture

 Déclaration du Sommet de Beijing (2006)


Dossier



Rejoignez le réseau « afriquechine.net »

Affaires & Investissements en Afrique

Doing Business in Africa


Envoyez nous vos articles et documents pour publication sur www.afriquechine.net

Doing Business in Africa



À LIRE AUSSI : XVIIIe CONGRÈS DU PCC

Le XVIII e congrès du Parti communiste chinois
Le PC chinois clôt son 18e congrès
Le congrès du PC et les enjeux de la transition

Comment sont choisis les dirigeants chinois
Hu Jintao met en garde contre la corruption

En plein congrès du Parti, une pluie de bons chiffres économiques
En 2016 la chine deviendra 1ère puissance mondiale

Face aux Etats-Unis, la Chine ne cherche pas l'hégémonie

Un congrès décisif pour la prochaine décennie
Xi Jinping, futur leader chinois, devra gérer une Chine au bord de l’explosion

Xi Jinping, retour en grâce d’un «ennemi du peuple»

La Chine arrivera-t-elle à changer de modèle économique?

Avant son départ, Hu Jintao pointe les menaces de corruption en Chine

«On va vers une politique plus brutale qu’avant»

Etat de droit en Chine : la présidence Hu Jintao, une décennie pour rien ?

A Pékin, le pouvoir est pris d’une crise aiguë de parano

«Les Chinois sont demandeurs de réformes politiques»

La Chine change de têtes, pas de visage

En chine, les rivalités explosent en scandales
Wen Jiabao réfute l’enquête du New York Times

Révélations gênantes sur la fortune des proches du Premier ministre

Un accident de Ferrari déclenche un nouveau scandale au sommet

Pékin s'apprête à promouvoir le successeur de Bo Xilai

La gauche du PCC défend Bo Xilai menacé d'exclusion du parlement

Bo Xilai définitivement exclu du comité central du PC chinois

Bataille au cœur du pouvoir avant la désignation à l'automne : Bo Xilai exclu du comité central du PC chinois

Bo Xilai, la chute d'un prétendant au pouvoir



Le XVIII e congrès du Parti communiste chinois


www.afriquechine.net








 
 
Afrique-Chine, Relations sino-africaines: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies
Afriquechine.net - les relations sino-africaines et la géopolitique chinoise sur le net: information, réflexions, études et stratégies - Afriquechine.net


 Affaires & Investissements en Chine  « www.afriquechine.net »

afriquechine.net     -      Afrique - Chine      -       www.afriquechine.net     Le rendez-vous des relations Sino-Africaines sur internet: Information, Réflexions, Etudes et Stratégies...       Tout sur la coopération entre la Chine et l'Afrique..




Accueil Pays



» Actualité » Afrique du Sud
» Érythrée » Malawi » Seychelles

» Politique » Algérie » Éthiopie » Mali » Sierra Leone

» Economie » Angola » Gabon » Maroc » Somalie

» Education » Bénin » Gambie » Mauritanie » Soudan

» Histoire » Botswana » Ghana » Mozambique » Soudan du Sud

» Culture » Burkina Faso » Guinée » Namibie » Swaziland

» Diplomatie » Burundi » Guinée Équatoriale » Niger » Tanzanie

» Forum sino-africain » Cameroun » Guinée-bissau » Nigéria » Tchad

» Géopolitique » Cap-Vert » Ile Maurice » Ouganda » Togo

» Chine - ONU » Comores » Kenya » Rép. Centrafricaine » Tunisie

» Chine - USA » Congo -Brazzaville
» Lesotho » RD Congo » Zambie

» Chine - Europe » Côte d'Ivoire » Libéria » Rwanda » Zimbabwe

» Chine - Russie » Djibouti » Libye » SaoTomé-et-principe

» Chine - Asie » Égypte » Madagascar » Sénégal » Chine

Qui nous sommes     |     Nous contacter     |     Conditions d'utilisation
Copyright © www.afriquechine.net Mouzemou Gelase Ulrich Tous droits réservés.